Le club Bourgogne-Franche-Comté du 26 mars 2019 : "Un urbanisme favorable à la santé"

publié le 9 avril 2019 (modifié le 6 septembre 2019)

Le club PLUi Bourgogne Franche Comté s’est réuni le 26 mars 2019 à Buxy (71). Il a abordé l’urbanisme favorable à la santé à différentes échelles : du quartier au SCoT, en passant par le PLUi.

Comment agir pour un urbanisme favorable à la santé et pourquoi ? La journée accueillie par la Communauté de communes Côte Sud Chalonnaise a réuni plus de 70 personnes autour de cette question. L’objectif de la journée était multiple :
• mettre en évidence les liens qui existent entre l’aménagement d’un territoire et la santé des habitants, même s’ils ne sont pas toujours visibles à court terme
• faire prendre conscience que l’état de santé d’une population ne dépend pas seulement de la qualité du système de santé qui lui est proposé, mais d’abord et avant tout de ses conditions de vie ainsi que de déterminants sociaux, environnementaux et économiques.
• évoquer différents outils, différentes approches permettant d’agir pour un urbanisme favorable à la santé.

Afin de permettre d’aborder le sujet sous différents angles, la journée a alterné les retours d’expérience d’urbanisme favorable à la santé et les cadrages "théorique" :
Téléchargez le programme détaillé de la journée.

Un mur d’inspiration photographique pour aborder la journée

Afin d’entrer dans le sujet du jour, les participants ont pu exprimer ce qu’évoquait pour eux le thème de la journée en "votant" grâce à des gommettes pour la ou les images qui représentaient le mieux l’urbanisme favorable à la santé. Pour les "inspirer", un panneau présentait divers extraits de SCoT et de PLUi. Les photos relatives à l’offre de soins (maison de santé, hôpital, maison de retraite) ont accueilli un bon nombre de vote, mais celles relative à la nature en ville (jardin) et à l’alimentation (vente de légumes sur le marché) ont également été plébiscitées.

Des interventions-cadre pour mieux comprendre les interactions entre l’aménagement du territoire, la conception de la ville et la santé des habitants

  • Anne Roué Le Gall, professeure à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) a démontré, à travers la présentation du guide Agir pour un urbanisme favorable à la santé, les questions d’urbanisme et d’aménagement comme déterminants majeurs de la santé publique.


Téléchargez la présentation d’Anne Roué Le Gall, Urbanisme Favorable à la santé, concept et mise en œuvre

« En effet, l’état de santé d’une population ne dépend pas seulement de la qualité du système de soins qui lui est proposé, mais d’abord et avant tout de ses conditions de vie ainsi que de déterminants sociaux, environnementaux et économiques. […] Il faut donc intégrer tout particulièrement la santé et la qualité de vie des habitants et des usagers dans la mise en œuvre de projets urbains et d’aménagement du territoire. »

(extraits du guide)

  • Tony Foglia, de l’Observatoire Régional pour la Santé (ORS) Bourgogne Franche Comté, a quant à lui donné des chiffres sur les enjeux propres à la région, et notamment rappelé notamment que 90% des dépenses de santé sont aujourd’hui liées à l’offre de soins, tandis que ce déterminant ne contribue qu’à 10% de la réduction de la mortalité.


Téléchargez la présentation de Tony Foglia, Diagnostic préparatoire au PRSE3, ORS

Deux tables-ronde pour comprendre comment les collectivités se saisissent du concept d’Urbanisme Favorable à la Santé

Les collectivités présentes ont débattu lors de deux table-ronde de l’intégration de ce concept comme fil conducteur du document d’urbanisme. Des représentants du SCoT du Pays de Vesoul, du PLUi de la Côte Sud Châlonnaise et du PLUi du Grand Châlon se sont ainsi exprimés en deux temps :

  • Une première table-ronde, le matin, a porté sur la santé comme clé d’entrée du projet de territoire, comme levier pour faire adhérer
  • La seconde table-ronde, l’après-midi, a permis d’évoquer les différents outils permettant l’intégration d’une approche globale par la santé dans le document d’urbanisme (Evaluation en Impact sur la Santé, Evaluation Environnementale, Outils réglementaires du PLUi...)

Des outils pour faire de l’urbanisme favorable à la santé sur son territoire

Enfin, des outils très concrets ont pu être présentés à travers quelques exemples :
- le module de formation proposé par l’EHESP à destination des élus et techniciens des collectivités
- le référentiel EcoQuartier et l’exemple de l’EcoQuartier Rives de Bief à Longvic (21)
- le projet de recherche partenarial et interdisciplinaire Isadora, projet visant à créer un outil opérationnel à destination des aménageurs.



Téléchargez les présentations de ces outils :
- Le module de formation de l’EHESP
- Le projet ISADORA, par Anne Roué La Gall, EHESP
- La grille EcoQuartier et l’exemple de l’EcoQuartier Rives de Bief, par Muriel Boudard, DREAL

Cette journée a permis d’aborder les politiques locales d’urbanisme comme leviers puissants pour réduire les inégalités sociales territoriales. L’approche globale par la santé dans ces démarches permet quant à elle de remettre l’humain au cœur des décisions, élément clé de la réussite des projets sur les territoires.

En attendant les livrables prochainement disponibles sur le site du Club Plui et sur le site internet de la DREAL Bourgogne Franche Comté,

Téléchargez en résumé quelques messages forts de la journée.


Télécharger :

Flux RSS des commentaires