Club Picardie du 16 octobre 2015 : "PLUi et éolien"

publié le 2 mars 2016 (modifié le 12 avril 2018)

La troisième réunion du Club PLUI Grand Aménois-Picardie s’est déroulée le 16 octobre 2015, à la salle des fêtes de Roiglise, dans la communauté de communes du Grand Roye, représentée par sa présidente Bénédicte Thiébaut. Une cinquantaine de personnes était présente dont 13 intercommunalités, ainsi que les agences d’urbanisme, l’Ademe, les CAUE, les services de l’État, les Conseils régionaux Picardie et Nord-Pas-de-Calais.
La thématique abordée, l’éolien, était novatrice et portait notamment sur la manière d’intégrer des dispositions dans le PLUi pour gérer au mieux l’implantation d’éoliennes sur les territoires. Le maître mot de cette journée, présidée par Jany Froissart était « comprendre l’éolien pour mieux maîtriser ».

La première partie de la matinée fut consacrée à la connaissance des enjeux autour de l’éolien et du PLUi notamment par la présentation des enjeux réglementaires réalisée par la DREAL Picardie ainsi qu’au décryptage du développement éolien actuel et futur grâce à une intervention de l’Ademe. En outre, une intervention du Conseil régional Nord-pas-de-Calais a permis de montrer de quelle manière il est possible de mener une politique d’accompagnement des collectivités dans la mise en œuvre de leur projet éolien.

Dans la deuxième partie de la matinée, la communauté de communes du canton de Fruges (Pas-de-Calais) et la communauté de communes du Val de Noye (Picardie) ont été respectivement invitées à relater leur expérience de la mise en place d’un projet de territoire fondé sur le développement économique d’un projet éolien de grande envergure ; et de leur réflexion pour la prise en compte dans le plan de paysage des potentiels développements éoliens.
On retiendra de ces interventions la nécessaire sensibilisation des élus en amont du lancement d’un projet éolien, le portage politique à réaliser, ainsi que la nécessité de leur avis sur tout projet éolien les concernant et de l’intérêt évident de favoriser leur marge de négociation avec les opérateurs.

L’après-midi fut consacrée à l’intervention du cabinet d’avocats CGCB qui a présenté les outils du PLUi en vue de réguler l’implantation des éoliennes. Cet apport juridique fut essentiel et a suscité des questions de la part des participants notamment sur la thématique des paysages et de la covisibilité de certaines constructions avec des éoliennes.
De nombreux échanges ont accompagné les différentes interventions au cours de cette journée riche en enseignements. Vous trouverez ci-dessous en téléchargement les supports de présentation.


Télécharger :